Cloud gaming : Sony et Microsoft partenaires pour mieux lutter contre Google ?

Cloud gaming : Sony et Microsoft partenaires pour mieux lutter contre Google ?

Sony et Microsoft annoncent un partenariat historique autour du cloud gaming. Les deux firmes veulent-elles mieux lutter contre Google ?


L’avenir du jeu vidéo se trouve dans les nuages, c’est une évidence, et les principaux acteurs du marché feront tout pour nous y faire passer. Microsoft s’y est bien préparé puisque la firme dispose de sa propre infrastructure cloud qui servira dans le futur à propulser sa plateforme de streaming xcloud pour Xbox. D’ici quelques temps, il sera ainsi possible de jouer à des jeux vidéo Xbox sur un appareil peu puissant, en utilisant la puissance de calcul des serveurs cloud. Sony et Nintendo ont très peu d'infrastructure à ce niveau, et sont donc forcés de se tourner vers un partenaire externe pour leur future solution de cloud gaming. On savait déjà que Nintendo et Microsoft s’étaient rapprochés dernièrement. On apprend aujourd’hui que Sony a conclu un partenariat avec Microsoft lié au cloud.

ms-exec-nadellasony-ceo-kenichiro-yoshida-013-low-res-feature

C’est l’annonce du jour à laquelle on ne s’attendait absolument pas : les deux concurrents de toujours dans le domaine du jeu vidéo que sont Sony et Microsoft ont annoncé un partenariat lié au cloud. Conformément à l’accord, les deux entreprises « participeront au développement en commun des futures solutions cloud de Microsoft Azure ». Ainsi, Sony utilisera les serveurs cloud de Microsoft pour proposer tous les services en ligne de sa console dans le futur. Si vous vous connectez au PlayStation Now, vous vous connecterez donc probablement aux serveurs de Microsoft dans le futur ! La firme utilisera également les solutions de Microsoft pour ses futures offres de cloud gaming. De plus, l’accord couvre également les semi-conducteurs et l’intelligence artificielle. Ainsi, les deux firmes collaboreront pour développer de « nouvelles solutions de capteurs intelligents ». On imagine ainsi que Microsoft pourra utiliser des capteurs photos de Sony pour Azure Kinect, notamment.

Avouons qu’à moins d’un mois de l’E3, cette annonce est tout de même très surprenante. On aurait imaginé que Sony allait se tourner vers Amazon, également expert dans le domaine du cloud, et non Microsoft qui est son concurrent principal avec Xbox. La firme de Jeff Bezos n’est-elle pas prête à ce niveau, à moins qu'elle ne prévoit aussi de sortir sa propre solution de cloud gaming ? Les rumeurs vont bon train, et Sony se devait de réagir rapidement pour mieux faire face à la concurrence, et notamment Google. Rappelez-vous, le géant américain développe actuellement Stadia, sa propre plateforme de cloud gaming, avec laquelle la firme espère venir concurrencer Sony, Nintendo et Microsoft dans le monde du jeu vidéo. Au vu du nombre d’appareils équipés par Android sur le marché (smartphones, TV, Chromecast,…), le potentiel de Google est énorme même s’il n’a pas vraiment d’expérience dans le monde du jeu vidéo. Sony n’avait probablement donc pas le choix de se tourner vers Microsoft pour proposer sa future solution de cloud gaming, si ce n’est en construisant ses propres datacenters. Malheureusement, la firme n’a aucune expérience dans ce domaine et le pari serait donc visiblement trop risqué, et trop cher.

Google fait peur, et Microsoft réalise peut-être grâce à cela une excellente opération commerciale en concluant ce nouveau partenariat avec Sony, et précédemment avec Nintendo. Nuançons tout de même une chose : ce n’est pas parce que Sony utilisera prochainement Azure, que vous utiliserez le Xbox Live sur PlayStation d’ici quelques années… Quoique, on n’est jamais à l’abri d’une surprise, non ? =)


Partager cet article

Comparer les prix

Fnac 369.00 € Xbox One X Voir l'offre
Rue du Commerce 135.99 € Xbox One S Voir l'offre

 Voir les commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire
Laisser un commentaire...