Des employés de Microsoft protestent contre la vente de HoloLens à l'armée US

Des employés de Microsoft protestent contre la vente de HoloLens à l'armée US

En novembre dernier, nous apprenions que l’armée américaine avait signé un contrat avec Microsoft de près de 480 millions de dollars pour la commande d’une version spéciale du casque HoloLens. Il semble que cette vente ne fasse pas l’unanimité auprès des employés de Microsoft...

La veille de la présentation de HoloLens 2, une cinquantaine d’employés de Microsoft ont en effet publié une lettre ouverte adressée au PDG de Microsoft, Satya Nadella, ainsi qu’à Brad Smith qui gère notamment les affaires juridiques de la firme. Les employés expliquent leur mécontentement quant au contrat signé par leur employeur avec l’armée américaine.

« Nous refusons de créer une technologie destinée à des fins de guerre ou d’oppression. Nous sommes consternés que Microsoft travaille à fournir des armes technologiques à l’armée américaine, aidant ainsi le gouvernement à augmenter la létalité grâce à des outils que nous avons conçus. Nous n’avons pas signé pour créer des armes et nous voulons savoir comment notre travail va être utilisé. »

Les employés demandent à Microsoft de rompre leur contrat avec l’armée américaine et de s’engager à refuser de développer toute technologie destinée à l’armement. Ils souhaitent également qu’un comité externe d’éthique soit nommé afin de s’assurer que ces engagements soient bien respectés. Vous pouvez retrouver la lettre dans son intégralité ici. Microsoft n'a pas tardé à communiquer à ce sujet pour éviter toute polémique :

Nous avons soigneusement examiné cette question et exposé notre perspective dans un  article  d'octobre 2018 . Nous apprécions toujours les commentaires des employés et leur offrons de nombreuses possibilités de se faire entendre. En fait, nous avons entendu de nombreux employés tout au long de l'automne. Comme nous l'avons dit à l'époque, nous nous sommes engagés à fournir notre technologie au département américain de la Défense, qui comprend l'armée américaine dans le cadre de ce contrat. Comme nous l’avons également dit, en tant qu’entreprise citoyenne, nous continuerons de nous engager à traiter les problèmes éthiques et de politique publique liés à l’intelligence artificielle et à l’armée.

Alors, pour ou contre ? Chacun a ses arguments, et certains voient plutôt cette collaboration comme bénéfique, puisque selon eux le casque pourrait permettre de sauver des vies plus facilement dans des territoires en conflit. De mon point de vue, difficile de trancher mais je pense que cette technologie comme beaucoup d'autres peut être utiliser pour faire le bien ou le mal. Tout dépend encore une fois comment elle est utilisée. Il faut savoir que ce type de protestations internes a déjà eu lieu dans le passé auprès de firmes comme Google ou Amazon qui avaient déjà travaillé avec l'armée américaine.


Via : gizmodo.com

Partager cet article

 Voir les commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire
Laisser un commentaire...