Les gouvernements paient des millions pour maintenir leur parc PC sous Windows 7

Les entreprises et administrations qui disposent d’un parc informatique encore sous Windows 7 doivent payer un support étendu à Microsoft pour qu’il soit maintenu à jour. Pour certains gouvernements qui n’ont pas encore migré vers Windows 10, la note atteindrait plusieurs millions d’euros.

Le support standard de Windows 7 s’est terminé il y a moins de 15 jours et bon nombre d’administrations publiques et entreprises n’ont pas encore migré vers Windows 10. Pour maintenir les postes de travail des fonctionnaires et salariés sécurisés, elles n’ont d’autres choix que de payer à Microsoft un support étendu afin de recevoir mensuellement des mises à jour de sécurité. La durée de ce support étendu peut s’étaler sur trois ans avec des coûts revus à la hausse chaque année.

Je vous avais détaillé dans un précédent article les frais que cela représentait par poste de travail et ils sont tout bonnement colossaux pour certains gouvernements. On apprend ainsi que l’administration publique allemande devrait verser plus de 800.000€ pour cette année uniquement. D’après un média local, plus de 33.000 PC n’auraient pas encore pu être migrés vers Windows 10 actuellement. Pire encore, l’ardoise atteindrait plus de 8,7 millions de dollars pour l’Australie, et ce uniquement pour cette année.

Ces deux exemples ne sont pas les seuls et bien d’autres gouvernements seraient également concernés par ces frais exceptionnels… et inutiles. Il faut bien avouer qu’en tant que citoyen, on comprend mal comment ceux-ci n’ont pas été anticipés. La date de fin de support de Windows 7 est connue depuis plusieurs années. D’après les statistiques de NetMarketShare du mois de décembre, les PC équipés de Windows 7 représenteraient encore 26,67% du parc informatique mondial. A la grosse louche, on parle donc de plus de 200 millions de machines. 


Partager cet article

Les articles MonWindows sur votre fil d'actualités Facebook

 Voir les commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire
Laisser un commentaire...

    D'autres articles à découvrir