Microsoft a lancé en ce début du mois de février trois nouveaux appareils Surface chez nous : la Surface Pro 6, le Surface Laptop 2 et le Surface Studio 2. Microsoft m’a fait parvenir la Surface Pro 6 pendant deux semaines afin de pouvoir la tester, et surtout vous montrer au travers de cet article ce que j’en pense. Etant utilisateur de la gamme Surfacer Pro depuis plusieurs années, je dois bien avouer que j’étais assez curieux de découvrir cette sixième génération « Back to Black ». Alors, verdict ?

A la découverte de la « Black Edition »

Disponible depuis octobre aux Etats-Unis, la nouvelle Surface Pro 6 arrive un peu plus tard en Europe puisqu’elle est disponible chez nous depuis le 6 février . Outre sa puissance et son autonomie améliorée, j’y reviendrai, cette nouvelle édition se distingue des précédentes par la sortie de deux déclinaisons : une variante grise en magnésium à laquelle nous sommes habitués depuis des années, ainsi qu’une toute nouvelle variante totalement noire : la « Black Edition ». C’est un retour aux sources, en somme, puisque les deux premières générations de Surface Pro étaient également proposées en version noire.

IMG-5612

Microsoft m’a bien évidemment fait parvenir cette « Black Edition », et je dois bien avouer qu’elle est encore une fois magnifiquement bien finie, tout comme la génération précédente d’ailleurs. Question de goût, je préfère la version grise « platine », qui, pour moi, reste l’essence de la gamme Surface. Cette version noire mate, bien que très jolie, rend l’appareil plus passe-partout, et moins original par rapport à ce que proposent les constructeurs OEM comme Asus notamment.

IMG-5619

Pour le reste, le châssis de l’appareil est en tous points identique à celui de la génération précédente, la « Surface Pro 5 » que Microsoft avait d’ailleurs préféré nommer « Surface Pro (2017) », qui empruntait d’ailleurs le même châssis que celui de la Surface Pro 4. Vous pouvez d’ailleurs comparer cette photo de la Surface Pro 4 vs la Surface Pro 6 pour mieux vous en rendre compte : pratiquement aucune différence entre les appareils d’un point de vue extérieur si ce n'est la couleur, et peut-être des bords légèrement moins anguleux pour la Surface Pro 6 et une légère différence au niveau de la grille d'aération.

IMG-5632

Concernant les connectiques, on retrouve un port USB 3.1 classique (Type-A), toujours pas de port USB Type-C, une sortie mini-DisplayPort, une prise jack ainsi que le port propriétaire Surface Connect qui permet de charger l’appareil grâce à un câble aimanté, bien pratique d’ailleurs pour éviter que l’appareil ne valse à terre si on tire par mégarde sur le câble. Derrière le kickstand, la béquille qui permet d’incliner l’écran selon son envie, on retrouve également un port micro-SD permettant d’augmenter la capacité de stockage de l’appareil.

Vous avez dit performante ?

Bien que l’extérieur de l’appareil ne change pas si ce n’est un nouveau coloris, la majorité des changements se retrouvent à l’intérieur de l’appareil. Microsoft avait travaillé énormément sur l’architecture intérieure de la cinquième génération pour permettre une meilleure dissipation de la chaleur. Cette Surface Pro 6 se différencie quant à elle par l’intégration d’un processeur Intel de huitième génération… ce qui signifie un fameux gain de puissance. Microsoft promet en effet jusqu’à 67% de puissance en plus, ce qui est tout simplement énorme.

Si cette augmentation de performances est autant significative, c’est grâce aux nouveaux processeurs Intel (Core i5 et i7) de la Surface Pro 6 qui sont dotés de deux fois plus de cœurs. Par curiosité, j’ai voulu comparer avec le logiciel CPU-Z la différence de performances entre ma Surface Pro 4 de tous les jours et cette Surface Pro 6. Les deux appareils ont tous deux un processeur Intel Core i5. Je vous laisse constater par vous-même la différence de score bien que cela peut vous sembler subjectif. 

cpuz-surface-pro-6

D’un point de vue ressenti, je peux vous dire que cette nouvelle Surface Pro 6 est bien plus rapide, surtout en utilisation multi-tâches (plusieurs applications ouvertes). C’est d’ailleurs ce que confirme le Bench de CPU-Z qui indique un score pratiquement 2x plus élevé pour la Surface Pro 6 en multi-thread, alors que les scores sont pratiquement identiques en single-thread.

Niveau configuration, vous aurez le choix entre plusieurs possibilités avec cette Surface Pro 6. Outre la couleur (noire ou platine), vous pourrez opter pour un processeur Intel Core i5 ou i7. Fini donc les processeurs de plus faible puissance qui sont réservés à la Surface Go (et c’est tant mieux !). Côté stockage, Microsoft propose un SSD de 128Go à 1To et côté mémoire vive, de 8 à 16 Go. Je trouve que la configuration Intel Core i5 / 256 Go et 8Go de RAM est la plus homogène… mais tout dépend de votre besoin en puissance. 

J'en profite pour rappeler que la Surface Pro 6 n’est pas un appareil de jeu. Aucune carte graphique dédiée n’est intégrée donc inutile de vouloir jouer au dernier Forza sur celle-ci. Il s’agit par contre d’un excellent appareil pour travailler en mobilité, même sur des logiciels lourds comme ceux proposés par Adobe (Photoshop, Illsutrator, Indesign,…). J’avais d’ailleurs écrit un article sur ce qu’il est possible de faire avec la Surface Pro que je vous invite à lire si vous vous posez la question.

Un écran toujours aussi magique

IMG-5621

J’ai l’impression que je me répète à chaque fois que je parle de l’écran d’un appareil Surface. Eh bien je ferai encore pareil aujourd’hui puisque cet écran est encore une fois excellent. Avec sa diagonale de 12,3 pouces et sa résolution de 2736×1824 pixels, inutile d’espérer voir le moindre pixel même en louchant à quelques centimètres de votre écran. Que ce soit en utilisation à l’extérieur ou à l’intérieur, cet écran tactile est pour moi parfait et c’est probablement l’une des caractéristiques qui fait que je serai prêt à mettre un peu plus de budget dans cet appareil que dans celui d’un autre constructeur vendu meilleur marché à performances égales.

Une autonomie plus que convenable

Outre la puissance, l’autonomie est généralement l’autre point sans cesse amélioré au fur et à mesure des nouvelles générations d’appareils. La Surface Pro (2017) avait déjà fait sensiblement grimper l’autonomie par rapport à la Pro 4. Cette Surface Pro 6 dispose cette fois-ci d'une autonomie identique à celle de la précédente génération. Microsoft annonce en effet une autonomie théorique de 13,5h. Bien entendu, en utilisation réelle, difficile d’atteindre une si longue plage d’utilisation, mais l’autonomie devrait en principe être suffisante pour une journée de travail de 8h, sauf si vous sollicitez le CPU à 100% en permanence… ce qui est difficilement concevable.

Un système d’exploitation familial

La Surface Pro 6 est évidemment livré avec Windows 10. Contrairement aux générations précédentes, Ce n’est pas Windows 10 Pro qui est installé sur la Surface Pro 6, mais bien Windows 10 Famille. Choix étonnant me diriez-vous et je le concède. C’est probablement car depuis peu, Microsoft propose sur son site une gamme spécialement dédiée au monde de l’entreprise, qui elle intègre Windows 10 Pro.

L’appareil que j’ai reçu en test était livré avec la version 1803 de Windows 10, autrement dit la mise à jour d’avril 2018. Je ne sais pas si c’est pareil pour celle en vente pour le grand public. Cependant, une simple mise à jour vous permettra de profiter de la dernière version du système d’exploitation. J’imagine que d’ici quelques semaines, Microsoft fera en sorte de livrer l’appareil avec, de base, une version plus récente de Windows 10.

Accessoires

De base, la Surface Pro 6 est vendue seule. Cependant, un accessoire est pour moi indispensable à acheter en plus de l’appareil : le Type Cover. Il s’agit d’un clavier qui fait également office de protection pour l’écran. Il permet en quelques sorte de transformer l’appareil en véritable PC portable, et ainsi de rendre cet objet hybride, à mi-chemin entre PC et tablette.

D’autres accessoires sont bien entendu proposés. Microsoft m’avait fait parvenir en test le stylet Surface, très performant, et probablement intéressant pour ceux qui pratiquent le dessin ou ont un métier créatif qui nécessite ce type d’accessoire. J’ai également reçu la souris Arc Mouse que vous pouvez découvrir sur cette photo et dont le design s’allie parfaitement bien avec l’appareil.

IMG-5634

Conclusion

Que dire mis à part que cette Surface Pro 6 est encore une fois un petit bijou technologique. Performant, joli et léger, il s’agit de l’appareil parfait pour quiconque a un métier nomade, ou travaillent à mi-cheval entre maison, bureau et clientèle comme les travailleurs indépendants. Le seul frein de cet appareil reste encore une fois son tarif à partir de 1049€.

J'aimeJe n'aime pas
  • Le bond de performances avec la génération précédente
  • L’autonomie
  • L’écran
  • Le confort d’utilisation
  • Le tarif assez élevé
  • L’absence d’un port USB-C
  • Le clavier en option

Où acheter la Surface Pro 6 ?

La Surface Pro 6 est disponible sur la boutique officielle de Microsoft . Les tarifs débutent à 1049€ pour la version d'entrée de gamme (i5 / 128Go/ 8Go) tandis que la version la plus performante est affichée à 2449€ (i7/ 1To, 16Go). 

voir l'offre

Dans le forum

Envie de discuter avec la communauté MonWindows de Windows 10 ou Surface ? Rendez-vous dans nos forums.

Partager cet article

Cet article contient des liens affiliés à côté desquels est apposée l'icône ou la mention "Offre". Si vous achetez un produit à partir de cet article, vous ne le paierez pas plus cher, mais vous nous permettrez de dégager une petite commission qui couvrira les frais de tenue du site.

Comparer les prix

Microsoft Store 1149.00 € Surface Pro X Voir l'offre
Microsoft Store 899.00 € Surface Pro 7 Voir l'offre
Microsoft Store 1149.00 € Surface Laptop 3 Voir l'offre
Microsoft Store 4149.00 € Surface Studio 2 Voir l'offre
Rue du Commerce 999.90 € Surface Laptop 2 Voir l'offre

 Voir les commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire
Laisser un commentaire...