Windows 10 : Microsoft ne fera plus la même erreur pour les mises à jour à venir

Windows 10 : Microsoft ne fera plus la même erreur pour les mises à jour à venir

Plus d’un mois après son lancement initial, la mise à jour d’octobre 2018 a repris. Fort heureusement, aucun bug ne semble cette fois-ci entraver son bon déploiement. Microsoft a souhaité commenter ce que beaucoup considèrent comme un fisaco, et nous livre par la même occasion des statistiques intéressantes.

Peu l’imaginent, mais Windows est un système très complexe. Là où Apple gère intégralement l’aspect matériel et logiciel pour effectuer les mises à jour sur ses machines, Microsoft doit supporter des millions de combinaisons matérielles différentes puisque la majorité des appareils sont conçus par des constructeurs tiers (OEM). Cette possibilité offre bien plus de libertés aux utilisateurs qui peuvent configurer une machine exactement comme ils le souhaitent. Cependant, cela ajoute bien plus de complexité au bon déroulement des mises à jour de Windows 10.

Il ne vous a sans doute pas échappé que le déploiement de la mise à jour d’octobre 2018 de Windows 10 a été quelque peu perturbé. Lancée initialement en octobre, la mise à jour a été stoppée quelques jours plus tard à cause de bugs non détectés initialement par Microsoft, et n’a seulement repris que mi-novembre. Je me demande personnellement pourquoi Microsoft a décidé d’arrêter entièrement son déploiement plutôt que de ne plus la proposer aux configurations qui posaient problème. Quoiqu’il en soit, le mal est fait, et Microsoft a décidé de communiquer sur son blog au sujet de cette mise à jour.

Comme l’a expliqué Michael Fortin, Corporate Vice President de Windows, Microsoft promet de ne plus commettre deux fois la même erreur. La firme a souligné vouloir accorder plus d’attention à la qualité de ses mises à jour pour éviter qu’une telle situation ne se reproduise. Elle va pour cela renforcer le travail avec ses partenaires et les Insiders pour détecter en amont les éventuels problèmes qui pourraient se présenter, et ainsi les résoudre pour éviter qu’ils n’impactent les utilisateurs finaux.

Comme je vous le disais plus haut, l’écosystème Windows est très complexe, et Michael Fortin n’a pas manqué de le souligner pour probablement faire comprendre que les bugs sont pratiquement inévitables lors d’une mise à jour. La firme souligne toutefois que les incidents ont clairement diminué au fur et à mesure des mises à jour de Windows 10. Elle a pour cela partagé une statistiques intéressante : l’indice NPS. En clair, il s’agit du taux d’incident lors d’une mise à jour de Windows 10, et il est bien moins élevé qu’auparavant comme en témoigne ce graphique.

e8ad43dc4add91b97bf105f192da63ea

Le responsable promet également plus de transparence et de communication. Enfin, dirais-je car ne pas avoir un seul mot pendant un mois et demi au sujet de la suspension de cette mise à jour a fait coulé beaucoup d’encre. Si vous voulez jeter un œil aux déclarations intéressantes de Microsoft à ce sujet, je vous renvoie vers le blog officiel

Dans le forum

Envie de discuter avec la communauté MonWindows de Windows 10 ? Rendez-vous dans nos forums.

Partager cet article

 Voir les commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire
Laisser un commentaire...