Microsoft a beau concevoir une souris conçue avec 20% de plastique recyclé des océans, ce n’est pas pour autant que la firme donne l’impression de réellement se soucier de l’environnement en vendant des appareils insuffisamment réparables. Cela serait-il enfin sur le point de changer ?

J’ai beau aimer la gamme Surface, l’un des points noirs des PC conçus par Microsoft concerne leur réparabilité. iFixit avait d’ailleurs attribué une jolie note de 0/10 en 2017 au premier Surface Laptop, qualifiant le PC portable de « monstruosité remplie de colle ». Microsoft a depuis lors fait des efforts puisque certains appareils comme la toute dernière Surface Pro 8 sont dotés d’un SSD amovible, ce qui permet de le remplacer en cas de problème ou pour augmenter la capacité de stockage. Même si la Surface Pro 8 n’a pas encore été testée par l’organisme, son châssis très similaire à celui de la Surface Pro X semble de bon augure d’un point de vue réparabilité. iFixit avait d’ailleurs attribué la note de 6/10 à la Surface Pro X mais des efforts restent nécessaires pour rendre les Surface plus faciles à réparer.

L’un des principaux points à améliorer à mon sens serait de rendre la batterie enfin accessible. Sur la Surface Pro X, celle-ci est solidement collée au châssis et son connecteur est situé sous la carte mère. Pour la remplacer, il faut donc désosser l’appareil entièrement ou presque. Voilà qui est bien dommage puisque la durée de vie de la batterie est probablement l’un des points noirs de nos appareils portables, que ce soient les smartphones ou les PC. Cela nous force parfois à jeter nos appareils à la poubelle (enfin, au recyclage) si on ne parvient pas à remplacer la batterie facilement ou si le centre de réparation demande plusieurs centaines d’euros pour ce composant finalement pas si cher que ça. Les choses semblent tout de même aller dans la bonne direction.

Un premier pas pour rendre les appareils mieux réparables

Microsoft vient de conclure un partenariat avec l’association à but non lucratif « As You Sow » qui vise à améliorer la politique environnementale des entreprises. Celle-ci avait soumis en juin dernier une requête afin que Microsoft réduise ses déchets technologiques et augmente la durée de vie de ses appareils déjà sur le marché. Sensible au mouvement du droit à la réparation (ou contraints pour faire taire les critiques diront les mauvaises langues), Microsoft a désormais confirmé s’engager à prendre des mesures pour améliorer la séparabilité de ses appareils. Trois actions sont au programme comme l’explique le mouvement AsYouSow sur son site :

  • Réaliser une étude tierce évaluant les impacts environnementaux et sociaux associés à l'augmentation de l'accès des consommateurs à la réparation et déterminer de nouveaux mécanismes pour augmenter l'accès à la réparation, y compris pour les appareils Surface et les consoles Xbox ;
  • Étendre la disponibilité de certaines pièces et de la documentation de réparation au-delà du réseau de fournisseurs de services agréés de Microsoft ;
  • Initier de nouveaux mécanismes pour permettre et faciliter les options de réparation locales pour les consommateurs.

Bon, attendons voir concrètement comment Microsoft va concrétiser ces mesures. Cependant, je suis tout de même ravi de constater que cela va dans le bon sens…

Surface Pro X

Microsoft a introduit en automne 2019 un tout nouveau produit faisant partie de la gamme Surface : la Surface Pro X. Il s’agit d’un appareil tournant avec une puce ARM réalisé en partenariat avec Qualcomm qui promet également de vous étonner avec son magnifique design. Une version améliorée de la Surface Pro 7 ? Microsoft ne s’est pas limité à présenter la ...

Une question sur Surface ?

Vous avez une question sur Surface ou avez tout simplement l'envie de discuter avec la communauté MonWindows de Rendez-vous dans nos forums :

Partager cet article

 Voir les commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire
Laisser un commentaire...

    D'autres articles à découvrir