Je vous parlais hier de la sortie de la build 18917 pour les Insiders, qui apportait entre autres le nouveau sous-système Linux pour Windows 10 (WSL 2). Une autre nouveauté, et pas des moindres était cachée dans cette build : les prémices de la séparation de l’interface C-Shell du noyau de Windows 10, ce qui laisse entrevoir l’arrivée d’un système basé sur Windows Core OS pour le printemps 2020.

Windows Core OS est l’évolution de Windows 10

Cela fait déjà plus de deux ans que je vous parle de Windows Core OS. Il ne s’agit pas du nom du futur système d’exploitation, mais de l’évolution de Windows 10 qui deviendra en quelques sortes modulaire. Si je devais vous résumer Windows Core OS en quelques mots, je dirais qu’il s’agit d’une base universelle de Windows, dont certains éléments comme l’interface (C-Shell) ou encore la couche Win32 seront totalement séparés du noyau. 

devicefamily

Grâce à cette base, Microsoft pourra ainsi créer facilement des versions spécifiques à certains types de périphériques et notamment ceux à double écrans dont je vous parle depuis un moment déjà. Le supposé Windows Lite serait donc un système basé sur Windows Core OS, et contenant moins de composants que le système « complet » afin de ne pas occuper trop d’espace disque et prendre moins de ressources. Windows 10 ne changera pas de nom (sauf surprise), mais intégrera simplement une base modulaire baptisée Windows Core OS. Vous me suivez toujours ?

Les prémices de la séparation de C-Shell et du noyau dans la build 18917

Microsoft a publié hier la build 18917 pour les Insiders. Outre les nouveautés annoncées dans le changelog officiel, une fonctionnalité bien cachée a fait son apparition avec cette build : le début de la séparation de l’interface C-Shell de Windows 10.

Un utilisateur de Twitter, Albacore, a en effet remarqué un nouveau processus baptisé « OneCore Shell Update Agent ». Celui-ci semble indiquer que l’interface du système d’exploitation pourra être mis à jour de manière indépendante, et je ne serais pas étonné que cela soit directement via le Microsoft Store. En fouillant dans les entrailles du système d’exploitation, Albacore a d’ailleurs remarqué que certains paramètres renvoient à des composants téléchargeables… directement depuis la boutique applicative de Windows 10. Vous pouvez suivre ci-dessous l’ensemble de ses tweets à ce sujet.

Avec cette découverte, il y a de fortes chances que Microsoft décompose l’interface utilisateur en plusieurs éléments, ce qui permettra de mettre à jour certains éléments de manière totalement indépendante. Télécharger une mise à jour du Menu Démarrer, de la barre des tâches ou du centre d’actions directement depuis le Microsoft Store sera donc probablement quelque chose de courant avec la mise à jour 20H1, qui devrait être disponible au printemps prochain pour le grand public

start-menu

Dans le forum

Envie de discuter avec la communauté MonWindows de Windows 10 ? Rendez-vous dans nos forums.

Partager cet article

Comparer les prix

Microsoft Store 1479.00 € Surface Pro 6 Voir l'offre
Microsoft Store 7.00 € Microsoft Office Voir l'offre
Microsoft Store 145.00 € Windows 10 Voir l'offre

 Voir les commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire
Laisser un commentaire...