Microsoft Windows 8 : Succès ou échec annoncé ?

Windows-8-1
Microsoft et son système d’exploitation font tourner 90% des PC au monde. Les choses tendent à se modifier fortement depuis quelques mois. L’inondation du marché des tablettes et la suprématie de Google et d’Apple sur ce segment a fait réagir le leader en l’obligeant à prendre une direction significative vers le secteur du tactile. Microsoft a donc décidé de tout repenser et de s’adapter aux attentes actuelles du public en proposant un écosystème unifié pour tous ses appareils.

Depuis sa sortie, le 26 octobre 2012, le nouvel OS de Microsoft a dû se confronter à des difficultés diverses.

Une confiance à toute épreuve

En mai 2012 lors d’une conférence à Séoul, Steve Balmer disait être sûr de son succès et comparaît Windows 8 à la « renaissance » de l’OS de la firme. L’utilisateur, selon Balmer, allait se retrouver face à des changements radicaux. À l’époque, le PDG de Microsoft projetait déjà un succès tel que Windows 8 aurait conquit plus de 500 millions d’utilisateurs à termes. Il était évident qu’à partir de là, l’OS le plus utilisé au monde toucherait bien plus de supports et aurait une utilisation plus transversales.

Début novembre, Windows 8 se serait vendu, selon un site partenaire de la Voix du Nord, à plus de 4 millions d’exemplaires en quatre jours. Steve Ballmer vendait encore les mérites de son programme en assurant que « [Windows 8] (était) le début d’un âge d’or (pour les développeurs) ».

Fin novembre, le Figaro annonçait déjà la présence de plus de 40 millions d’utilisateurs de Windows 8.

Le black Friday, ce lendemain de Thanksgiving aux Etats-Unis marquant le début d’une période de soldes agressives, a été analysé par le site Zdnet France. Les machines d’entrée de gamme proposées avec Windows 8 n’avaient pas connu un succès colossal. La vente de tablettes Surface n’avait pas atteint ses objectifs. Le frein à l’acquisition selon des personnes interrogées aurait été le fait d’hésiter entre la version simple et la version pro, prévue, à l’époque, pour la fin janvier 2013.  

microsoft-black-friday-2012

Une fin d'année morose

Selon la page « Money » du site de CNN, la fin 2012, n’aurait pas satisfait Microsoft sur ces ventes. Ce dernier trimestre avait permis à l’OS de connaître une progression des ventes de 25% (soit 5,8 milliards de dollars). Mais si l’on compare (voir graphique, ci-dessous) les lancements des systèmes d’exploitations anciennes générations, on remarque que Windows 8 représente, en réalité, une petite déception. Certains mettent en cause la baisse de vente de PC, d’autres la pluralité des supports actuels.

windows-8-succes-ou-echec-1

À cela, Microsoft demande un peu de patience. Pour la firme, une des raisons principales du manque de succès (espéré) est, notamment, dû au fait que toutes les machines supportant Windows 8 ne sont pas encore présentes sur le marché. Cela bridant naturellement les ventes attendues. Certains écrans tactiles sont encore attendus et les tablettes hybrides ne sont pas encore légions.

Toujours en fin d'année 2012, il s'est révélé qu'il y avait un différent entre les constructeurs et Microsoft lorsque ce dernier s’est aperçu que trop peu de machines, à l’approche de la fin d’année 2012, avait été équipé d’écrans tactiles, soit le support adapté pour Windows 8. Une majorité de consommateurs ne comprenaient, de ce fait, pas très bien la stratégie de Microsoft. Zdnet relayait cette remarque de l'analyse d'Evercore, Patrick Wang : "Personne ne prévoit l'impact de Windows 8.... mais les attentes sont assez faibles. Les partenaires d'Intel montrent une absence de conviction par leur manque de production à ce stade".

Microsoft tente les actions marketing

Entre temps, Microsoft proposait jusqu'à la fin janvier une mise à jour permettant de mettre à niveau presque n’importe ancienne version de l’OS pour installer Windows 8 pour seulement 29,99€, afin de booster les ventes. Par la suite, le constructeur et éditeur américain a décidé de continuer de proposer un prix préférentiel mais pour les étudiants. L'offre prendra effet dès le 21 février 2013 et devra, selon toute vraisemblance, maintenir un niveau de vente suffisant du point de vue du segment des étudiants.

Le désintérêt des entreprises

Si l’adoption du renouveau selon Microsoft par le particulier n’est pas forcément le plus à craindre, c’est surtout les professionnels, naturellement utilisateurs à grande échelle d’OS, que Microsoft doit convaincre. La plupart des entreprises, encore sous Windows XP, devront passer le cap en 2014 puisque l’ancienne version fréquemment utilisée ne sera plus supportée à cette période. Todd Bradley disait d’ailleurs que ce que recherchaient les entreprises n’étaient pas le passage vers un nouveau système mais se focalisaient davantage sur le coût et l’efficacité de ce dernier. Nous évoquions d’ailleurs, dans un début d'analyse sur le succès de Windows 8 à la fin octobre 2012, que Windows 8 serait trop "orienté [vers le] grand public".

640.721467

Si l'on interroge des travailleurs (ici, sur une fourchette de 9766 employés lors du quatrième trimestre 2012), on remarque cependant que Windows 8 possède une belle place, avec 20%, mais Windows 7 et ses ancêtres semblent convenir à plus de 12% de ces personnes interrogées. Sans grande surprise, Apple dirige le marché avec plus de 26%.

721463

Ici, sur 282 entreprises en 2012, un peu moins de la moitié (47%) n'ont pas d'avis précis ou se désintéressent de savoir s'il faut ou non changer de système d'exploitation. Moins d'un quart (24%) envisagent d'ailleurs de passer à autre chose. L'OS actuel leur convenant très bien.  

Des avis tranchés

De votre côté, vous n’avez pas hésitez à exprimer votre avis sur Windows 8 sur le forum.

Sur les points positifs, on reviendra sur le fait que :

  • Il s'agit d'un tournant « nécessaire » ;
  • Le nouvel OS permet un démarrage de l'ordinateur plus rapide ;
  • Il est adapté aux nouveaux utilisateurs ;
  • Les notifications sur le « live tiles » est un plus très pratique ;
  • Que le support uniforme est une chose pertinente et cohérente.

Alors que les points négatifs récurrents :

  • Il y a peur du changement car ce nouveau Windows peut dérouter ;
  • Certains pense que Microsoft aurait deux OS bien distincts ;
  • Que Microsoft, par ce fait, ne semble pas savoir ce qu'il veut ;
  • Certains regrettent la disparition du menu « démarrer ».

Tout ce que l’on peut espérer maintenant : un succès suffisamment rapide pour le nouvel OS de Microsoft et une disponibilité suffisante de machines. La chance et la compréhension n'ont pas étés le fort de Microsoft pour le dernier trimestre 2012. L'amélioration et le soutien de ses supports (pc, tablettes, Windows Phone) devront être les priorités de la firme de Redmond. En touchant à des secteurs jusqu'alors dominés par d'autres, Microsoft a perdu radicalement de son mythique monopole, moins sur PC mais leurs ventes maigrichonnes a, naturellement, diminué l'influence du système d'exploitation.

windows-8-box

Dans le forum

Envie de discuter avec la communauté MonWindows de Surface ou Windows phone ? Rendez-vous dans nos forums.

Partager cet article

 Voir les commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire
Laisser un commentaire...