Le navigateur Microsoft Edge va supporter la technologie WebVR

Le navigateur Microsoft Edge va supporter la technologie WebVR

C'est dit : Microsoft Edge va progressivement être compatible avec le WebVR. Il faut dire que, après Windows Holographic, il aurait été assez surprenant que la firme de Redmond ne vienne pas un jour profiter de cette tendance, même tardivement. En effet, de façon générale, notre consommation de l'information online risque dans les années à venir de changer du tout au tout. Cela reste particulièrement excitant et positif de la part de Microsoft. Affaire à suivre, bien évidemment.

Retardataire malgré lui, ou non, Microsoft, bien que l'on notera de grands efforts effectués depuis l'ère Internet Explorer, va, à son tour, rendre compatible son dernier navigateur à la technologie WebVR. Il faut dire que ses concurrents, Google, Mozilla et même Opera, y travaillent depuis un moment. Parmi les éléments futurs intégrés à Edge, on pourra donc profiter de cette API dédiée au support du WebVR. Petit rappel rapide de ce qu'est la VR, soit la réalité virtuelle ? Il s'agit d'une reproduction virtuelle d'un environnement où l'utilisateur peut interagir, plus ou moins, en trois dimensions. Je ne vous apprendrai rien en vous rappelant que plusieurs constructeurs proposent aujourd'hui des casques de VR (voire d'AR, réalité augmentée, ou d'une solution mixte, d'une certaine manière, comme pour HoloLens).

Ainsi, le WebVR propose/proposera la même chose mais pour la navigation sur Internet. Avec un standard qui pourrait/devrait donc être accepté par les plus grands noms du moment, le WebVR pourrait vraisemblablement devenir le futur unificateur tant attendu de la réalité virtuelle. Actuellement, le WebVR a débarqué en version 1.0 sur Mozilla Firefox depuis le mois d'août et Google Chrome devrait en profiter dès la fin de cette année 2016. Pour Edge, des premiers essais sont donc effectués avec, notamment, la possibilité de se transporter sur la planète Mars !

276000-800-webvr

Si le succès du WebVR est pour ainsi dire assez indéfini, malgré un investissement progressif de la plupart, certains pensent, qu'en raison d'un taux de rafraîchissement encore trop faible, la pratique quotidienne et généralité de ce standard en devenir pourrait être remise en question. Mais gardons à l'esprit que nos configurations ne font que s'améliorer, de plus, si le marché de la VR est particulièrement fragmenté de nos jours, ce qui le dessert forcément, le WebVR aurait un atout de taille : une compatibilité cross-platform. En d'autres termes, inutile de créer une version pour chaque casque existant par exemple. Bref, vous imaginez pouvoir discuter avec vos contacts sur Internet en trois dimensions ? Visiter un hôtel ou une ville directement de chez vous ? Bref, les possibilités sont bien évidemment infinies.


Source : blogs.windows.com

 

Connectez-vous pour poster un commentaire
Laisser un commentaire...