Windows, bientôt banni des armées en Chine et en Russie ?

Windows, bientôt banni des armées en Chine et en Russie ?

La guerre commerciale que se livrent les Etats-Unis et la Chine ne semble pas prête à s’arrêter. Après le « boycott » de Huawei et d’autres entreprises chinoises par le gouvernement Trump, la Chine pourrait également créer sa propre liste noire, et se passer de Windows pour ses armées.

Après la liste noire publiée par le gouvernement américain à l’encontre d’entreprises chinoises dont Huawei, c’est désormais au tour de la Chine de prendre des mesures. Bloomberg nous apprend ainsi que le gouvernement chinois aurait également créé sa propre liste. Dans celle-ci figureraient des entreprises étrangères pouvant nuire aux intérêts des entreprises chinoises et ne pas respecter les règles du marché. Ainsi, on suppose que les entreprises américaines (et étrangères) ayant suivi l’ordre de Donal Trump en feront partie, et donc Google, ARM, Intel, Broadcom, Qualcomm… ou Microsoft, qui pourrait également subir les déboires de ce conflit.

Selon le magazine militaire canadien « Kanwa Asian Defence », la Chine aurait décidé de se passer de Windows pour ses armées en développant son propre système d’exploitation. Avec cette mesure, la Chine souhaiterait ne plus dépendre d’entreprises américaines qui dépendent elles-mêmes des décisions du gouvernement Trump. De plus, elle souhaite se prémunir de toute « porte dérobée » qui pourrait permettre un accès non autorisé à des documents confidentiels. En effet, le gouvernent chinois craint que des vulnérabilités connues par les services secrets américains soient utilisées pour pirater leurs installations Windows (Je vous souhaite au passage de regarder le film Snowden si vous ne l’avez encore jamais vu). Selon ZDNet, la Chine ne serait pas le seul pays ayant pris cette mesure puisque la Russie pourrait également développer son propre système d’exploitation pour son armée. Toute cette affaire fait assez froid dans le dos…


Source : bloomberg.com , kanwa.com

Partager cet article

 Voir les commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire
Laisser un commentaire...