Pour mieux concurrencer Apple et son nouveau processeur M1 destiné au MacBook, Microsoft pourrait se lancer dans le développement de ses propres processeurs ARM... mais ce ne serait pas le seul objectif de cette conception en interne.

Au fur et à mesure des années, les processeurs ARM ont considérablement gagné en puissance. Auparavant destinés dans les appareils portables tels que les smartphones ou les petites tablettes, ils sont aujourd’hui assez performants pour être intégrés dans les PC. La Surface Pro X de Microsoft est notamment équipée de ce type de puce. Cependant, les autres constructeurs OEM ne semblent pas vraiment se battre pour cette technologie, privilégiant toujours les processeurs x86 comme les Intel Core iX ou AMD Ryzen.

RE3rjRV

Un processeur ARM conçu par Microsoft pour mieux concurrencer Apple et sa puce M1 ? 

Apple a fait fort ces dernières semaines en présentant son processeur M1, bien plus performant que les autres processeurs ARM développés à ce jour. Cela devrait, en toute logique, pousser les constructeurs de PC à adopter ce type de puces pour bénéficier des avantages de cette architecture (veille permanente et bien meilleure autonomie notamment). Seulement, le processeur M1 est uniquement destiné à la gamme MacBook d’Apple. Pour les PC sous Windows, seul Qualcomm fournit à ce jour des puces pour les appareils portables mais ils sont bien moins performants que celui d’Apple. Vous l’avez compris, la technologie ARM sur les PC Windows est à la traîne, alors que Microsoft s’y investit pourtant depuis des années. Les points bloquants sont doubles :

  • L’incompatibilité avec certaines applications, mais fort heureusement une mise à jour arrive apportant le support de l’émulation des applications 64 bits sur ARM. Ce problème appartiendra donc bientôt au passé ;
  • Une puissance un peu plus faible que les processeurs classiques (quoique ?), accentuée par le fait que les logiciels bureau sont majoritairement compilés pour les processeurs x86. L’émulation qui permet d’assurer la compatibilité de ces applications sur ARM ajoute donc une couche de traitement en plus, et ralentit donc les performances des applications.

Afin de ne plus être tributaire de Qualcomm, Microsoft pourrait, selon Bloomberg, travailler sur la conception de ses propres processeurs ARM. La firme avait déjà lancé une version personnalisée du Qualcomm Snapdragon 8cx pour sa Surface Pro X, baptisé Microsoft SQ (1 et 2). Cependant, on parle ici de la conception intégrale d’un processeur. D’après la source réputée comme très fiable, celui-ci pourrait être destiné autant à la gamme Surface qu’aux serveurs Azure installés dans des centres de données. Pour l’instant, le principal intéressé n’a pas confirmé ces informations. Alors, voyez-vous un avantage au fait que Microsoft conçoive ses propres processeurs basés sur ARM ? 

Surface Pro X

Microsoft a introduit en automne 2019 un tout nouveau produit faisant partie de la gamme Surface : la Surface Pro X. Il s’agit d’un appareil tournant avec une puce ARM réalisé en partenariat avec Qualcomm qui promet également de vous étonner avec son magnifique design. Une version améliorée de la Surface Pro 7 ? Microsoft ne s’est pas limité à présenter la ...

Une question sur Surface ?

Vous avez une question sur Surface ou avez tout simplement l'envie de discuter avec la communauté MonWindows de Rendez-vous dans nos forums :

Partager cet article

Les articles MonWindows sur votre fil d'actualités Facebook

Microsoft FR

 Voir les commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire
Laisser un commentaire...

    D'autres articles à découvrir