​Google dit définitivement adieu au marché des tablettes tactiles

​Google dit définitivement adieu au marché des tablettes tactiles

C’est officiel, Google ne concevra plus aucune tablette tactile. Un coup dur pour le marché Android qui cède chaque année un peu plus d’espace au tout puissant Apple. A moins que ce ne soit l’occasion pour les tablettes Windows de revenir sur le devant de la scène ?

Google a toujours été un acteur important du marché des tablettes. Il faut dire que son OS Android est le plus représenté sur les appareils mobiles, que ce soient les smartphones ou les ardoises. Le seul concurrent du géant de Mountain View est Apple, Windows n’ayant jamais vraiment trouvé son public sur les tablettes tactiles non hybrides.

Google abandonne le hardware, pas le software

Avant de sonner le glas définitif des tablettes Android, il est bon de donner quelques précisions sur la décision de Google. Dans une déclaration au média américain Business Insider, un représentant de la firme précise que c’est la partie hardware qui est laissée de côté. Les équipes en charge de concevoir d’hypothétiques futures tablettes ont ainsi été restructurées et intégrées au sein d’autres secteurs dévolus au développement logiciel.

Cette décision a été confirmée par Rick Osterloh - vice-président de Google – sur Twitter.

Il précise bien que le développement des systèmes d’exploitation Android et ChromeOS continue activement. Les partenaires de la firme pourront donc bénéficier de l’expertise des équipes américaines pour intégrer ces systèmes à leurs propres ardoises dans le futur.

L’abandon du marché des tablettes par Google ne signe donc pas la fin d’Android, loin de là. Pour rappel, la firme n’a conçu que très peu d’ardoises dans son histoire. Si on se souviendra avant tout de la Nexus 7 créée en partenariat avec Asus, la Pixel C est vite tombée dans l’oubli. Quant à la Pixel Slate sous ChromeOS, elle n’est jamais arrivée sous nos latitudes.

La firme de Mountain View souhaite dorénavant se concentrer sur les PC portables et hybrides. S’ils sont peu représentés en France, les Chromebooks ont un énorme succès aux Etats-Unis, en particulier dans les écoles. Google n’a aucun concurrent sérieux dans ce domaine et compte bien dominer ce marché à l’avenir.

Une place vacante pour Microsoft ?

Le retrait de Google du marché des tablettes tactiles pourrait bien laisser une place vacante pour un autre géant américain : Microsoft. La société de Redmond conçoit depuis des années ses tablettes 2-en-1 Surface.

Le dernier modèle en date, la Surface Pro 6, est d’ailleurs un magnifique exemple d’ingénierie haut de gamme. Microsoft s’est aussi essayé l’an dernier au milieu de gamme avec la sympathique Surface Go.

Néanmoins, il faut bien avouer que les machines de Microsoft peuvent difficilement être qualifiées de “tablettes”. Ce sont plutôt des hybrides, l’usage du clavier étant presque indispensable pour une utilisation en tout confort. Certaines rumeurs font toutefois état du développement d’une ardoise pliable avec deux écrans tactiles. Son nom de code est Centaurus. Sa présentation officielle pourrait arriver en fin d’année 2019, début 2020.

En attendant, Apple domine largement le marché des tablettes tactiles. La firme de Cupertino a même dévoilé récemment un nouvel OS spécialement dédié aux iPad afin d’améliorer leurs fonctions en tant que tablettes. Ce marché qu’on pensait exsangue pourrait donc avoir encore quelques surprises à nous réserver et c’est tant mieux !

Dans le forum

Envie de discuter avec la communauté MonWindows de Android ? Rendez-vous dans nos forums.

Partager cet article

 Voir les commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire
Laisser un commentaire...