Microsoft veut équiper plus de 50 milliards d'appareils connectés

Être présent sur seulement 1 milliard de PC et 3 milliards de smartphones, c’est bien trop peu pour Microsoft. Lors d’une interview, Satya Nadella a expliqué la direction de la firme et vous avez le voir, elle ne manque pas d’ambitions.

Windows n'est plus qu'une infime partie des activités de Microsoft

Microsoft est une entreprise qui ne cesse d’évoluer. Auparavant cantonnée à Windows, ses activités concernent bien d’autres produits et services aujourd’hui. Cette diversification s’est encore intensifiée depuis l’arrivée au pouvoir de Satya Nadella, et ce n’est qu’un début. Les ambitions de Microsoft sont tout simplement énormes, notamment grâce au développement du Cloud et de l’arrivée de l’internet des objets (IoT).

Auparavant réputée pour être très fermée sur elle-même, Microsoft fait aujourd’hui preuve de bien plus d’ouverture d’esprit. Le géant technologique fait d’ailleurs partie des meilleurs contributeurs dans la communauté Open Source. Cette situation était complètement inimaginable il y a encore quelques années. Si la firme est beaucoup plus ouverte aujourd’hui et se permet de lancer un smartphone sur Android, c’est notamment grâce à Satya Nadella, son PDG. Très critiqué à ses débuts par la communauté au vu des changements de stratégie radicaux et l’abandon de nombreux produits jugés « non rentables » pour la firme, l’homme est aujourd’hui de plus en plus apprécié. Beaucoup commencent d’ailleurs à le considérer comme un visionnaire et il a d’ailleurs été sacré meilleur PDG de l’année par Fortune. Il faut bien dire que Microsoft ne s’est jamais aussi bien porté que depuis son arrivée.

Le Cloud et l'Internet des Objets, le nouvel eldorado de Microsoft

Satya Nadella semble avoir bien plus d’ambitions que de permettre à sa firme d’être sur les trois plateformes principales que son Windows, Android et iOS. Le PDG souhaite en effet atteindre plus de 50 milliards d’appareils dans les prochaines années grâce à ses nombreux services... et notamment Azure. Voici l’une de ses déclarations pour le magazine TheVerge :

« La façon dont je vois les choses, c'est que Windows est notre base d'installation d'un milliard d'utilisateurs. Nous continuons d'ajouter quelques centaines de millions de PC chaque année, et nous voulons servir cela d'une très bonne manière (…). La chose à laquelle nous voulons également réfléchir est un contexte plus large. Nous ne voulons pas être définis par ce que nous avons réalisé. Nous regardons s'il y aura 50 milliards de points finaux. Windows avec son milliard c'est bien, Android avec ses 2 milliards c'est bien, iOS avec son milliard c'est bien - mais il y en a 46 milliards de plus. Allons donc voir à quoi ressemblent ces 46 milliards plus 4, et définissons une stratégie pour cela, et ensuite tout aura sa place sous le soleil. »

Avec de telles déclarations, nul doute que Microsoft compte se positionner comme l’un des principaux acteurs dans le monde des objets connectés. Ceux-ci prendront de plus en plus de place dans nos maisons dans le futur puisque selon certains analystes, ils devraient être plus de 50 milliards d’ici cinq à dix ans. 

frigo-windows
LG InstaView (frigo connecté présenté à l'IFA 2016)

N’imaginez pas que Microsoft va mettre sur le marché des milliers de produits connectés pour parvenir à ses fins. Non, la firme voit bien plus loin et se veut être le point central de toute cette technologie, notamment grâce à Azure, son infrastructure Cloud. Eh oui, lorsque votre frigo connecté sera branché à la 5G ou au WiFi, il y a de fortes chance qu’il utilise un serveur de Microsoft pour vous permettre de consulter sur votre smartphone s’il vous reste des yogourts pour le goûter. 

Microsoft n’est pas la seule entreprise à vouloir entrer sur ce créneau puisque de nombreux concurrents féroces comme Amazon, IBM ou encore le géant Google sont également sur ce terrain. La firme devra absolument convaincre de nombreux partenaires d’utiliser son infrastructure Cloud, notamment grâce au support d’un grand nombre de technologies tout en offrant un prix plus attractif. Cela s’annonce tout de même de bonne augure pour Microsoft puisqu’elle tient déjà la seconde place dans le marché du Cloud, et risque bien de voler la vedette à Amazon dans les mois à venir…

Partager cet article

Les articles MonWindows sur votre fil d'actualités Facebook

 Voir les commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire
Laisser un commentaire...

    D'autres articles à découvrir