Alors qu’il faudra attendre le 19 novembre pour l’avoir chez nous, la Surface Pro X a débuté aujourd’hui sa commercialisation aux Etats-Unis. J’ai eu l’occasion de lire quelques tests de cette nouvelle tablette sous Windows 10 dotée d’un processeur ARM. Malheureusement, il semble que l’appareil ne soit pas au niveau de nos attentes côté performances.

Les points positifs : design, ergonomie, écran, 4G et stylet

L’un des appareils les plus intéressants présentés lors de la conférence du 2 octobre est la Surface Pro X. Modernisant complètement le look de la gamme Surface Pro, on serait à priori plutôt intéressé par celle-ci à contrario de la Surface Pro 7 qui évolue finalement peu ou pas d’un point de vue esthétique. Pourtant, et comme je vous le disais dans mon article comparatif, les deux tablettes toutes deux sous Windows 10 ne sont pas du tout destinées au même public. La Surface Pro 7 avec son processeur Intel Core iX offre en effet beaucoup plus de performances que la Surface Pro X. Cette dernière, dotée d’une puce ARM, s’adresse plutôt à ceux qui recherchent un maximum de mobilité notamment grâce à sa connectivité 4G.

Plusieurs médias américains ont déjà reçu en test la Surface Pro X, et notamment l’excellent TheVerge qui nous livre un aperçu détaillé de la nouvelle tablette. L’auteur du test salue son magnifique design, sa finesse et son écran splendide, plus grand que la Pro 7. Il semble également assez conquis par son nouveau stylet facile à prendre en main, et très précis. 

vpavic-191101-3747-0107
crédits : theverge

Les points négatifs : performances et autonomie

Comme le souligne l’auteur du test, Windows 10 fonctionne relativement bien même si quelques petits ralentissements peuvent parfois être constatés, à la sortie de veille notamment. En ce qui concerne les applications, leurs performances sont également tout à fait acceptables si elles sont compilées pour les processeurs ARM. Voilà qui est tout de même encourageant.

Là où ça se corse, c’est lors de l’utilisation d’applications de type bureau (Win32). Ces applications, que l’on retrouve majoritairement sur Windows 10 à l’heure actuelle, peuvent être lancées sur les processeurs ARM grâce à un procédé appelé « émulation ». Avec celui-ci, il est tout à fait possible de lancer des applications qui ne sont pas conçues de base pour ce type de processeur. Cependant, et comme on pouvait le craindre, les performances sont à la traîne lorsqu'il s’agit d’applications lourdes comme le fameux Photoshop conçu par Adobe par exemple. 

vpavic-191101-3747-0035
crédits : theverge

Pire encore, il n’est pas possible actuellement d’exécuter des applications bureau compilées en 64 bits. Nuançons tout de même que les logiciels compilés uniquement en 64 bits sans l’être en 32 bits sont relativement rares actuellement… mais ils existent. Ce qui est assez choquant, est que ces applications non fonctionnelles apparaissent grisées dans la boutique applicative (Microsoft Store) sans aucun détail sur le pourquoi il est impossible de les installer. Si vous décidez de les installer en les téléchargeant depuis le Web directement, vous pourrez tout à faire le faire… sauf que les applications refuseront de démarrer avec un message d’erreur. Il y a probablement quelques détails à revoir point de vue expérience utilisateur... Fort heureusement, de nombreux éditeurs se sont engagés à publier une version ARM de leur application à l’avenir, et notamment Adobe dont je vous parlais ci-dessus.

vpavic-191101-3747-0172
crédits : theverge

L’autre point qui nous intéressait particulièrement est l’autonomie. Comme vous le savez peut-être, les processeurs ARM sont connus pour offrir une autonomie relativement plus longue que les processeurs x86. Selon l’auteur du test, elle n’est pas mauvaise sur la Surface Pro X… mais l’on en attendait sans doute à un peu plus. En utilisation intensive, la tablette ne tiendrait que 6 heures en moyenne. J’imagine que les applications exécutées par émulation font grimper l’utilisation du CPU, ce qui plombe l’autonomie. Il serait intéressant de connaitre l'autonomie uniquement avec des applications ARM. J'essaierais de vous faire un retour à ce sujet lorsque je l'aurais entre les mains !

surface-pro-x-acheter

Une jolie tablette trop en avance sur son temps ?

Je devrais recevoir très prochainement la Surface Pro X et on verra si mon avis rejoindra celui de TheVerge. Cependant, si vous étiez impatient de connaître les premières conclusions, il semble que cette Surface Pro X soit trop en avance sur son temps. En effet, le prix de départ est fixé à 1149€, ce qui n’est pas rien. A ce prix, on s’attend plus que probablement à un produit pratiquement parfait… mais il ne l'est pas à ce jour. Comme l’indique l’auteur du test : 

« Vous ne devriez jamais acheter un appareil aujourd'hui en espérant que le logiciel viendra demain. Cette règle s’applique plus que d’habitude à la Surface Pro X, car l’investissement est important. »

Si vous hésitiez entre la Surface Pro 7 et la Pro X, je pense que votre choix sera plus évident après avoir lu cet article. La première des deux beaucoup plus performante à ce jour est en effet commercialisée pour 250€ de moins...

acheter-surface-pro-7

Dans le forum

Envie de discuter avec la communauté MonWindows de Windows 10 ou Surface ? Rendez-vous dans nos forums.

Partager cet article

Comparer les prix

Microsoft Store 1169.00 € Surface Pro X Voir l'offre
Microsoft Store 899.00 € Surface Pro 7 Voir l'offre
Microsoft Store 1149.00 € Surface Laptop 3 Voir l'offre
Microsoft Store 4149.00 € Surface Studio 2 Voir l'offre
Microsoft Store 999.00 € Surface Laptop 2 Voir l'offre

 Voir les commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire
Laisser un commentaire...